Accueil
Peuple et culture

S’il est un peuple d’Afrique qui est devenu mythique, c’est bien les Dogons du Mali.

Leur histoire est marquée par la volonté et l’obstination de demeurer authentiques, de préserver leur âme. En dépit de la diversité de leurs dialectes, ils sont d’une Grande cohésion ethnique. Ils croient en un Dieu dénommé  » Ama  » et restent fidèle aux croyances ancestrales.

Les Dogons vivent dans le monde mystérieux des symboles, signes hiéroglyphes, couleurs, emblèmes, objet qui, constituant un langage sans parole, noncent le rapport de l’homme au monde : c’est le règne du sacré. Le pays dogon a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco pour la richesse de sa civilisation. Les Dogons sont également reputes pour leur art, en particulier leurs masques pectaculaires qui correspondent à des rites complexes. Le culte des ancêtres et l’animisme sont encore très présents.

Grâce à leurs traditions : dialectes, chansons danses, cultes, pratiques rituelles, fêtes etc., les Dogons sont riches de leurs différences. Ils se rattachent à un patrimoine culturel propre qui les pourvoit d’une morale et d’une histoire, avec une identité très forte. Les Dogons vivent de l’agriculture et cultivent le mil, le mais et l’arachide. Le pays Dogon n’est pas uniquement peuplé de dogons : y vivent également des Bambaras et des Peuls. La langue officielle reste cependant le français, même si peu de gens le parlent bien au sein du Pays Dogon.