Accueil
Voyage Responsable

Le Pays Dogon est devenu la première région touristique du Mali et de l’Afrique de l’ouest. S’il constitue une source importante de revenus pour les villageois, il ne va pas sans poser problèmes. Des enfants deviennent des mendiants, certains jeunes quittent l’école pour devenir guides sans aucune formation….d’où l’importance d’avoir un comportement adapté. Voici ci-dessous des indications pour vous permettre de passer un bon séjour tout en respectant vos hôtes et l’environnement :

  • Le tourisme favorise l’école buissonnière chez les enfants, il les déscolariser, les transforme en mendiants. Ne succombez pas aux « petits cadeaux » aux enfants, aux bonbons, aux morceaux de barres de céréales, aux stylos, aux piécettes…! Donner, c’est inciter les enfants à faire la manche, à déserter l’école !
  • Il est fréquent d’être sollicité pour des soins médicaux (médicaments pour le mal de tête, mal de ventre mais aussi pour de vilaines plaies infectées…) Seul un thérapeute africain, pouvant assurer un diagnostic et un suivi médical peut répondre à cette demande. Il est prudent de s’abstenir absolument de toute distribution de médicaments. Un « Doliprane » fait certes descendre la température mais il peut aussi retarder la visite au dispensaire d’un enfant impaludé. Ce qui peut avoir des conséquences dramatiques.
  • Afin d’éviter d’alimenter la frustration des locaux, soyez discrets lorsque vous manipulez des sommes d’argent. N’hésitez pas à vous retourner lorsque vous devez « fouiller » dans votre porte-monnaie (ce qui est d’ailleurs un comportement très répandu parmi les africains).
  • Un voyage s’apprécie d’autant mieux si l’on se documente à l’avance sur la culture, l’histoire et les croyances de la région visitée. Procurez vous des livres sur le Pays Dogon avant de partir!
  • N’oubliez pas que les surnoms que les touristes portent (« toubab » ou « anasara ») ne sont pas injurieux.
  • N’oubliez pas de marchander avec humour et patience, et ne vous emportez pas. Un sourire vaut toujours mieux qu’un ton agressif.
  • N’achetez pas des objets sacrés ou traditionnels originaux ! Procurez vous des copies faites spécialement pour les touristes.
  • Emportez des sacs poubelles pour tous vos déchets et attendez d’être de retour en ville avant de vous en débarrasser.
  • Avant de partir, essayez de limiter au maximum les emballages jetables à laisser sur place.
  • Veuillez ramener chez vous les déchets nocifs comme les piles et autres matériaux qui ne pourront être recyclés ou détruits au Pays Dogon.
  • L’eau est une ressource précieuse au Pays Dogon. Veuillez à ne pas la gaspiller et à ne pas la polluer. Utilisez des produits biodégradables (savons, lessives, etc.)
  • L’électricité est également un luxe ici, il faut donc penser à éteindre les appareils électriques (ne pas les laisser en veille) et les lumières d’une pièce quand vous n’y êtes pas. Evitez également d’avoir recours à la climatisation, si possible.
  • Connaître quelques mots de la langue locale permet toujours de se faire respecter.

Vous trouverez ci-dessous les clés pour un premier contact réussi, la traduction en Dogon de ces salutations :

  • Dogon (Dialecte Toros) Français
  • Pô (ou) Poï Je te/vous salue
  • Poyo Je vous (tous) salue
  • Eu ouaa ! ou séo ? Salut ! Comment ça va ?
  • Séo Ca va
  • Guinni Séo Et la famille ?
  • Séo Ca va
  • Ounoum Séo Et les enfants ?
  • Séo Ca va
  • Ôôô Bien
  • E ou séo ? et on inverse : Et toi ça va ? etc…
  • Birapo Merci
  • Ghana Merci beaucoup
  • Yai ve Au revoir

Ce texte contient des extraits d’une Charte écrite par Yannick Salaun, L’Harmattan Solidaire.